Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

La Greffe

La greffe d'organe

Les étapes d'une greffe

 

  •  Dans le cas où un donneur potentiel décède, le corps est sous surveillance et les organes sont maintenus artificiellement en état de fonctionner pendant que l'on demande à la famille du défunt s'il avait une opposition au don d'organes si et uniquement si le défunt ne fait pas partie du registre national des refus.
  • Puis si toute les autorisions de prélèvements sont autorisés il y a une analyse de sang du donneur pour dépister les maladies transmissibles ainsi que des examens spécifique pour chaque greffon(ex: scanner, échographie)pour savoir leurs états (taille, qualité). tous cela va servir à trouver un ou des receveurs "compatibles".
  • Ensuite les organes sont attribués a des receveurs par l'agence de la biomédecine pour cela elle contacte différentes équipes de greffe mais il faut aller vite car les greffon se détériorent très rapidement.

Le prélèvement est un acte effectué au bloc opératoire par des chirurgiens dans les mêmes conditions et avec le même soin que pour une personne en vie. Les incisions sont refermées par des points et recouvertes par des pansements, comme dans toute opération chirurgicale.


Après l’opération, le corps est habillé avec ses effets personnels et rendu à la famille, qui peut réaliser les obsèques qu’elle souhaite. Aucun frais n’est demandé à la famille du défunt.

Les greffons sont placés dans des glacières hermétiques où la température ne dépasse pas 4°C : ils sont en hypothermie. Chaque organe prend immédiatement le chemin de l’hôpital pour y être greffé. Le moyen de transport le plus rapide compte tenu de la distance à parcourir est utilisé : ambulance, train, avion,...


Chaque heure est comptée. Entre le moment où l’organe est prélevé et le moment où il est greffé, il ne faut pas dépasser 3 à 4 heures pour un cœur, 12 à 18 heures pour un foie, 6 à 8 heures pour un poumon, 24 à 36 heures pour un rein. Ces délais sont des moyennes qui dépendent de l’état de l’organe.


Enfin la greffe est une opération qui demande beaucoup de précision et de maîtrise : elle peut mobiliser jusqu’à 8 personnes et elle peut durer jusqu’à 12 heures. La priorité dans l’opération est de "reconnecter" l’organe à une circulation sanguine, pour qu’il soit de nouveau irrigué. Pour cela, on rétablit la continuité des vaisseaux. Le réchauffement progressif de l’organe encore en hypothermie est aussi une phase très importante et attentivement contrôlée.

                                              Le rejet de greffe

Le système immunitaire a la capacité de reconnaître les éléments qui lui sont étrangers, qu’il perçoit comme des agresseurs, et d’assurer la protection de l’organisme en tentant de les éliminer. C’est ce mécanisme qui permet au corps de se défendre contre les bactéries et les virus, mais qui tente également de combattre l’organe greffé qu’il considère comme un envahisseur, ce qui peut conduire au rejet de l’organe.

Toute greffe s’accompagne d’un certain degré de rejet, qui peut provoquer ou non des problèmes physiques. Il est fréquent qu’un épisode de rejet aigu survienne au cours de la première année qui suit la greffe, parfois même après plusieurs années. Le rejet chronique est un phénomène plus inquiétant pour les receveurs de greffe. Ce type de rejet est responsable de la défaillance de l’organe transplanté, qui perd progressivement sa capacité de fonctionner.

Après une greffe, les patients doivent prendre des médicaments antirejet durant toute leur vie pour réduire le risque de rejet

 

 

                                                            Les symptôme d'un rejet


Les signes et les symptômes de rejet peuvent varier en fonction de l’organe transplanté et selon qu’il s’agit d’un rejet aigu ou d’un rejet chronique. Voici certains symptômes à surveiller :

• douleur ou sensibilité dans la région de la greffe

• enflure

• fièvre

• symptômes ressemblant à ceux de la grippe comme des frissons, des nausées, des maux de tête et de la fatigue

• modification de la vitesse des battements cardiaques

• gain de poids